Un papillon trop plein d’ardeur (29).

Mais non, la beauté n’a pas déserté notre monde désolant et pitoyable, même en pleine nuit un jardin exhale ses arômes et murmure ses présages aux créatures attentives. Cette flammèche de 29 couleurs s’en va rejoindre ses compagnonnes sur ma toile orangée pour terminer cet ouvrage que je n’ai plus qu’à offrir.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Si la grille vous intéresse cliquez sur “Lettres d’insultes et mots doux” dans la colonne de droite.

Ce contenu a été publié dans Point de croix, Sur ma planète, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *